Démarches pour sa retraite à l’étranger

Les démarches administratives pour bien vivre sa retraite à l’étranger

Source : http://www.retraite.com/fr/démarches-administratives-retraite-a-letranger#.VWjWGmBnl0x

 

Si l’idée d’aller vivre votre retraite à l’étranger vous tente et que vous avez déjà choisi votre nouveau pays de résidence, préparez-vous en contactant les responsables de votre caisse de retraite pour les en informer. Ensuite, pensez à vous renseigner sur les conventions fiscales et les accords sur les couvertures de santé existant entre la France et votre futur pays d’accueil.

La retraite à l’étranger, une formule qui séduit

De plus en plus de retraités décident de quitter la France pour s’installer à l’étranger. Les raisons qui poussent les seniors à prendre cette décision sont nombreuses, mais ils sont surtout motivés par les climats plus cléments et le coût de la vie plus abordable. Les formalités administratives à respecter sont d’ailleurs assez simples pour partir profiter de sa retraite au soleil.

Comment faire pour percevoir sa pension à l’étranger ?

Les seniors qui s’installent à l’étranger peuvent demander à ce que leurs pensions leur soient versées sur un compte bancaire souscrit en France ou ouvert dans une banque établie dans le pays d’accueil.

Pour ce faire, il faut auparavant effectuer une demande en bonne et due forme auprès de sa caisse de retraite. Et chaque année, il faut envoyer une attestation d’existence fournie par l’administration compétente dans le pays d’accueil, pour prouver que l’on est toujours en vie, pour que la caisse continue de verser la pension sur le compte.

Le paiement des impôts

Si les démarches sont simples pour le versement de la pension de retraite, le paiement des impôts est un peu plus complexe. La taxation des retraités dépend généralement des conventions fiscales établies entre la France et le pays d’accueil. Si aucune convention n’a été établie, il se peut que le retraité soit doublement imposé.

Si le senior séjourne plus de 183 jours par an, ou s’il est propriétaire de biens, sur le territoire français, il pourra s’acquitter de ses impôts en France. Pour obtenir de plus amples informations sur les règles d’imposition des retraités, il faut s’informer auprès du ministère des Finances du pays d’accueil.

La couverture santé

Si le retraité a choisi de s’installer dans un pays non membre de l’Union européenne, il doit cotiser auprès de la Caisse des Français à l’étranger (CFE) pour profiter des remboursements, des frais médicaux et des médicaments, prévus par la Sécurité sociale. Il faut noter que les remboursements sont calculés sur la base des tarifs de convention. La souscription d’une assurance complémentaire santé est donc recommandée pour bénéficier d’une couverture plus complète.

Si le pays d’accueil est lié par un accord bilatéral avec la France, il est conseillé de s’informer auprès des responsables locaux pour connaitre les démarches à suivre afin de profiter d’une couverture de santé satisfaisante.

 

Source : eutubefr

 

Les renseignements présentés sur le présent site sont fournis à titre informatif et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic des institutions compétentes.